INFLUENCING POLICY & PRACTICENOTRE INFLUENCE SUR LES POLITIQUES ET LES PRATIQUES

The CWHC is a trusted partner in wildlife health, being sought after to facilitate and lead national plans and local strategies, enable and support program design, evolution and coordination, and provide expert advice and leadership on some of the most pressing and perplexing wildlife disease issues confronting Canada.

A key role of the CWHC is to provide evidence and expertise to support policy and decision making to ensure: a safe, secure, sustainable Canada; market access; transparent, accountable and responsive programs; sustained economic and cultural opportunities; and international engagement.

The full spectrum of CWHC activities are incorporated in support of this key role, from discovery and information gathering to knowledge mobilization to facilitation and advocacy. For instance CWHC members contribute to numerous working groups and committees: representing Canada at international meetings, serving as national sources of expertise and supporting management programs. CWHC produces risk assessments, knowledge reviews, policy assessment and research that informs policy and practice. This includes being an OIE Collaborating Centre that builds international wildlife health capacity that subsequently reduces external risks to Canada.

Given the role and reputation of the CWHC as a trusted and neutral knowledge broker, the CWHC facilitates and enables teams to turn knowledge into management action. Based on its position and partnerships, the CWHC serves as a focal point to coordinate and link federal, provincial and territorial programs, priorities and information. This includes our role as a spearhead, a secretariat and facilitator of national strategies and plans to address wildlife health challenges. The national strategies for White Nose Syndrome (WNS) and Chronic Wasting Disease (CWD) are two examples.

Further examples at the program level include Canada's National Avian Influenza Surveillance program for wild birds, conceptualized, designed and lead by the CWHC this program is intended to identify gaps in national capacity for situational awareness regarding pandemic risk levels and detection of novel Avian Influenza strain incursions.

In addition to a CWD national strategy, the CWHC was also first to detect cases of CWD in the wild in Canada. Moving from detection and surveillance the CWHC identified and conducted priority research identify spread and risks, and finally facilitated and lead international working group and helped to develop the national strategy.

Similarly, the CWHC response to WNS, a devastating disease of North American bats, ranged from the diseases first detection in Canada to include ongoing tracking, to a coordinated and harmonized national approach to encourage change.

Le RCSF est un partenaire de confiance en santé de la faune. On fait appel à ses services pour faciliter et diriger des plans nationaux et des stratégies locales et aussi pour faciliter et appuyer la conception, l’évolution et la coordination de programmes et fournir des avis d’experts et un leadership dans certaines des problématiques les plus urgentes et les plus complexes que le Canada doit affronter relativement aux maladies de la faune.

L’un des rôles principaux du RCSF réside dans l’offre de données probantes et d’expertise visant à appuyer les politiques et la prise de décision afin d’assurer la sécurité et la durabilité de l’environnement au Canada et l’accès aux marchés. Le RCSF offre des programmes transparents, responsables et adaptés. Il offre également certaines opportunités favorisant la durabilité économique et culturelle et l’engagement international.

L’ensemble des activités du RCSF vise à appuyer ce rôle principal, à partir de la découverte et de la collecte d’information jusqu’à la mobilisation des connaissances, la facilitation et le militantisme. Ainsi, les membres du RCSF contribuent à de nombreux groupes de travail et comités. Ils représentent le Canada lors de diverses réunions internationales. Ils agissent en tant que sources nationales d’expertise et appuient certains programmes de gestion. Le RCSF produit des évaluations des risques, des bilans des connaissances, des évaluations de politiques ; il mène aussi des recherches visant à orienter les politiques et la pratique. En tant que centre de collaboration de l’OIE, il contribue à l’augmentation de la capacité internationale en santé de la faune, ce qui réduit par le fait même les risques provenant de l’extérieur du Canada.

Compte tenu de son rôle et de sa réputation en tant que courtier du savoir fiable et neutre, le RCSF facilite la mise en place et le fonctionnement d’équipes qui transforment le savoir en mesures de gestion. En s’appuyant sur sa position et ses partenariats, il sert de point de convergence en santé de la faune et assure la liaison entre les programmes, les priorités et l’information à l’échelon fédéral, provincial et territorial. Il agit en tant que fer de lance et facilitateur des stratégies et plans nationaux visant à répondre aux problématiques de santé de la faune ; il en assure aussi le secrétariat. Les stratégies nationales entourant le syndrome du museau blanc et la maladie débilitante chronique sont des exemples de la contribution du RCSF.

Parmi les autres exemples de contribution du RCSF, mentionnons le Programme national de surveillance de l’influenza aviaire chez les oiseaux sauvages au Canada. Ce programme, conçu et dirigé par le RCSF, vise à identifier les lacunes au niveau de la capacité nationale entourant la sensibilisation au risque de pandémie dans certaines situations et la détection de nouvelles souches du virus de l’influenza aviaire.

Le RCSF a détecté les premiers cas de maladie débilitante chronique chez des animaux sauvages au Canada. Il a aussi contribué au développement de la stratégie nationale entourant cette maladie. Grâce à ses activités de surveillance, le RCSF a mené la première recherche visant à identifier la propagation et les risques de la maladie. Le RCSF a également facilité la mise en place d’un groupe de travail international à cet égard et dirigé celui-ci.

Dans le cadre de ses activités de réponse, le RCSF a été responsable de la détection initiale du syndrome du museau blanc au Canada, une maladie qui a un impact dévastateur sur les chauves-souris en Amérique du Nord. Il a ensuite effectué un suivi continu de la maladie et contribué au développement d’une approche nationale harmonisée et coordonnée visant à remédier à la situation.