Bat White Nose SyndromeSYNDROME DU MUSEAU BLANC DE LA CHAUVE-SOURIS

MENU :     OverviewAperçu | ReportsRapports | MapsCartes | Regional OutlookAperçu régional | ResourcesRessources | Bats Astray | InstructionsDirectives | Contact UsNous joindre

BACKGROUNDCONTEXTE

White-nose Syndrome (WNS) is a devastating health issue affecting North American bat populations. It is estimated that over six million bats have died due to WNS since its discovery in 2006, with some experts fearing that bats may become extinct in some regions. WNS is believed to be caused by Pseudogymnoascus destructans, a fungus that grows on the skin of the bat, producing a fuzzy, white appearance on the muzzle, wings and ears, giving the condition its name. Infection of the skin of the wings has a detrimental effect causing over-wintering bats to exhaust their energy reserves before food becomes available in spring. This fungus, which is not native to North America, is the primary, but not the only threat, bat species are facing. Others include habitat loss, pesticide use and various means of direct harm. Given their significant role in regulating pest insect numbers, such a drastic decline in bat numbers can have a significant adverse impact on the environment and the economy.

Le syndrome du museau blanc est un problème de santé qui a des effets dévastateurs sur les populations de chauves-souris en Amérique du Nord. On estime que cette maladie a provoqué la mort de plus de six millions de chauves-souris depuis sa découverte en 2006. Les experts craignent même une extinction de la chauve-souris dans certaines régions. On croit que ce syndrome est causé par Pseudogymnoascus destructans, un fungus qui croît sur la peau des chauves-souris. Le museau, les ailes et les oreilles sont alors couvertes de taches blanchâtres dispersées, ce qui explique le nom de la maladie. L’infection de la peau des ailes a un effet néfaste puisqu’elle entraîne un épuisement des réserves énergétiques avant que des aliments soient disponibles au printemps. Le fungus Pd, un fungus non originaire de l’Amérique du Nord, est la menace primordiale (mais non la seule) que doivent affronter les espèces de chauves-souris. Parmi les autres menaces, on compte une perte d’habitat, l’utilisation de pesticides et divers autres facteurs ayant un effet direct sur ces animaux. Compte tenu du rôle de la chauve-souris dans la régulation des populations d’insectes nuisibles, un tel déclin des populations peut avoir un impact négatif significatif sur l’environnement et l’économie.

WHAT WE ARE DOINGNOTRE CONTRIBUTION

The CWHC is working with a range of partners to better understand this syndrome, to inform others, and determine what can be done to slow its advance and ensure bats continue to be an important part of the environment. Since 2008 the CWHC has been conducting regular surveillance for the detection of the disease in Canada, and is involved in several research projects designed to better understand the disease and its spread. The CWHC is currently coordinating Canada's response to one of the most significant health issues ever faced by the wildlife community.

Le RCSF collabore avec un éventail de partenaires en vue de mieux comprendre ce syndrome, d’informer les autres parties intéressées et de déterminer les mesures à prendre pour freiner sa propagation et s’assurer que les chauves-souris continuent à jouer leur rôle important dans l’environnement. Depuis 2008, le RCSF mène une surveillance régulière visant la détection de cette maladie au Canada. Il participe aussi à plusieurs projets de recherche visant à mieux comprendre cette maladie et son mode de propagation. Le RCSF coordonne actuellement la réponse du Canada au syndrome du museau blanc. Celui-ci représente l’un des défis de santé les plus significatifs devant être relevé par la communauté de la faune.